“Qui dit société, dit rapports fondés sur la communauté des intérêts. C’est la solidarité, « l’aidons-nous les uns les autres »,qui se substitue à l’antagonisme… ” JULES GUESDE

Accueil > Archives > National > Services publics – Promotions et développement > CONTRE LA PRIVATISATION DE LA POSTE ON CONTINUE !

CONTRE LA PRIVATISATION DE LA POSTE ON CONTINUE !

jeudi 12 novembre 2009 , 697 : visites , par Pierre Mathieu

Samedi 7 novembre, j’ai participé sur le marché de Troyes à l’initiative du comité local contre la privatisation de la Poste. En un peu plus de deux heures, avec les syndicalistes de la CGT et les militants communistes présents nous avons fait signer près de 300 cartes pétitions par des citoyens très " remontés ". Très remontés face au mépris affiché par le pouvoir.

Alors que 2,5 millions de personnes se sont prononcées par une votation citoyenne (6000 dans l’Aube) contre la privatisation de la Poste, le gouvernement dénigre et ignore l’opposition majoritaire qui s’exprime sur son projet. "Le fric ! Aujourd’hui il n’y a plus que cela qui compte !!! " Nous avons souvent entendu cela durant cette matinée. Et, effectivement dans des domaines essentiels le projet du gouvernement est bien de faire sauter tout ce qui empêche encore le " Privé " de faire du fric notamment dans les secteurs qui sont encore régit par les services publics ; qu’ils soient nationaux ou locaux ! C’est dans la même logique que le gouvernement s’attaque maintenant aux libertés des communes, des départements et des régions de répondre aux besoins des habitants et des territoires. Par tous les moyens possibles il entend réduire les dépenses publiques utiles, réduire la contribution des plus fortunés (bouclier fiscal) pour faire peser tout le poids de la fiscalité sur les salariés et les ménages. La suppression de la taxe professionnelle et l’instauration de la taxe carbone n’ont pas d’autres objectifs. Essayons d’imaginer le cauchemar que représenterait une France qui ne compterait plus aucun service public !

C’est pour ne pas vivre ce cauchemar qu’il convient de donner une ampleur sans précédent à l’exigence que la Poste reste publique. Si vous ne l’avez pas encore fait, signez la carte pétition et faites là signer autour de vous.

L’objectif est de gagner l’envoi de 5 millions de cartes pétitions au Président de la République pour le retrait du projet de changement de statut de la poste, l’ouverture d’un débat public et pour l’organisation d’un référendum.

JPEG - 5.3 ko

P.-S.

GRAND RASSEMBLEMENT

contre la privatisation de la Poste et pour un débat national sur l’avenir des services publics
- Samedi 28 novembre 10 h 30
- Rassemblement place de l’Hôtel de ville à l’appel du collectif aubois « contre la privatisation de la Poste »

Photos : Les militants communistes de Bar sur seine ont réalisés 90 signatures sur la marché. Samedi matin, devant la poste de Troyes, des militants du PCF, du PG, de la CGT et de FO ont également obtenus 300 signatures. Avec les différentes initiatives individuelles de citoyens, de militants dans les entreprises, se sont actuellement près de 1 500 cartes pétitions qui sont recensées.

La Dépêche de l’Aube N1051

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|