“La paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.” Baruch Spinoza

Accueil > Archives > National > Services publics – Promotions et développement > L’UMP OFFRE 25% DE LA PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ FRANÇAISE AUX MARCHÉS FINANCIERS (...)

L’UMP OFFRE 25% DE LA PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ FRANÇAISE AUX MARCHÉS FINANCIERS Une délégation de la CGT EDF rencontre la fédération de l’Aube du PCF

jeudi 20 mai 2010 , 566 : visites , par LDA

Le syndicat CGT énergie de l’Aube souhaite alerter l’ensemble des responsables politiques aubois sur un projet de loi qui sera débattu à l‘Assemblée nationale avant l’été et qui vise à mettre en oeuvre une nouvelle organisation du marché de l’électricité (NOME).

C’est dans ce cadre qu’une délégation de la CGT énergie de l’Aube a rencontré le responsable départemental du PCF JP Cornevin et F. Ballanfat le secrétaire de la section de Troyes. Les syndicalistes ont expliqué comment cette loi, si elle était voté allait provoquer une flambée du prix de l’électricité et cela au détriment des plus modestes (3,8 millions de Français sont déjà en situation de précarité énergétique) mais également des entreprises déjà fragilisées par la crise et pour qui une augmentation des prix de l’énergie serait catastrophique. Sans compter sur les risques de délocalisations qui s’accentueront. Ils ont également précisé que depuis 2007 le marché de l’énergie en France est ouvert à la concurrence et que cette loi va au delà des préconisations de Bruxelles en la matière. C’est selon la CGT une position dogmatique du gouvernement qui aux fins d’aider les concurrents d’EDF va conduire à faire exploser les prix en supprimant à terme « les tarifs réglementés ».

Le public fournit le capital et la production et les actionnaires privés empochent les profits !

JP Cornevin s’est dit également atterré par ce qu’il considère comme un : « véritable holdup qui va consister à offrir un quart de la production d’électricité, que les Français ont payée avec leur facture, à Poweo, Direct Énergie et GDF Suez pour qu’ils puissent réaliser des profits au seul bénéfice de leurs actionnaires  » Il a bien entendu affirmé que les parlementaires communistes à l’Assemblée nationale et au Sénat s’opposeront de toutes leurs forces à ce nouvel engrenage ultralibéral.

Il a rappelé également que le journal communiste « L’Humanité » en avait fait sa une du 22 janvier dernier afin de bien faire mesurer aux syndicalistes, s’il en était besoin, l’importance que porte le PCF à faire en sorte que cette loi soit refoulée. La fédération de l’Aube du PCF s’est dite, en outre, disponible pour toute action publique dénonçant ce nouveau coup bas porté à la population. Les responsables communistes se sont félicités de l’initiative de la CGT en la matière estimant que les Aubois doivent savoir si leurs parlementaires s’apprêtent à voter ou non cette loi

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1078

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|