“L’Europe prescrit l’austérité comme les médecins de jadis prescrivaient des saignées.” Yanis Varoufakis, ministre grec des finances

Accueil > Archives > Aube > Romilly-sur-Seine > Vie de la ville > ASSEZ VUILLEMIN,NOUS NE LÂCHERONS PAS !

ASSEZ VUILLEMIN,NOUS NE LÂCHERONS PAS !

jeudi 7 octobre 2010 , 339 : visites

La démocratie, c’est pas son truc au maire de Romilly.
Deux consultations sur la piscine, un engagement public
de la 1ère adjointe de respecter le choix des romillons ; la
réhabilitation de l’équipement existant sort des urnes,
deux fois... et la majorité municipale lance le projet d’une
nouvelle piscine aux Hauts-Buissons ! Coût supplémentaire
 : plus de 4 millions d’euros. A droite, on est dur de
la feuille. Sarkozy est sourd au refus de sa réforme des
retraites. Son clone local, Vuillemin, ne veut pas
entendre l’opposition au conseil municipal. Quand cette
dernière “s’oppose” à ses décisions, il devient gris de
nerfs, fulminant d’anathèmes aussi grotesques que mensongers,
et réécrit l’Histoire à l’aune de son esprit fantasque.

Il a récemment comparé les élus de gauche à des
“chiens”. Mais, les “chiens” mordent et le maire s’est fait
proprement dégueniller au dernier Conseil municipal.

Lasse du mépris, des insultes et de ses boutades grasses
de comice agricole, ayant constaté que le “petit caporal”
n’était même pas capable de mobiliser ses propres
troupes - 11 élus de droite sur 26 étaient absents -, la
gauche, sans qui le quorum n’était plus réuni, a décidé de
quitter la séance en signe de protestation.

Le maire veut donner le nom de Paul-Belmondo au futur
centre culturel du Nouveau-Romilly. Le PCF s’est élevé
contre cette foucade, ainsi que d’autres élus de gauche et
associations, eu égard aux collusions notoires de celui-ci
avec l’occupant nazi. Vuillemin, sans autre argument que
son caprice, s’est donc livré à une philippique anticommuniste
puante de révisionnisme ; insultant la mémoire
des 75 000 fusillés communistes de la 2ème guerre mondiale
 ; dénigrant l’action de nos militants contre le fascisme
et le colonialisme et celle des dirigeants communistes
dont le ministre d’état du général De Gaulle,
Maurice Thorez. La section romillone du PCF lui a
répondu dans un communiqué (voir La Dépêche du
01/10 ou sur le site www.vivrearomilly.org).

Le déni permanent de démocratie, de concertation, la
politique des “oukases” n’est pas une bonne politique
pour notre peuple. C’est une politique de droite, bourgeoise,
revancharde et réactionnaire. Et elle nous coûte
cher, très cher. Ainsi, quand le maire baisse de moitié la
part communale des contributions remplaçant la taxe
professionnelle pour 119 contribuables “économiques”,
il compense le manque à gagner en voulant faire payer
aux familles les études surveillées, fréquentées par près
de 350 jeunes enfants : 140 euros par an et par enfant.

C’est une politique injuste. Aux injustices, aux gaspillages
de notre argent, aux godillages dans la gestion
des dossiers, à l’arrogance hautaine et aux basses
attaques politiciennes de l’autocrate d’Arcis, nous répondons
 : “Assez Vuillemin, nous ne lâcherons pas !”

Rémi

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1098

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|