L’affirmation de la paix est le plus grand des combats. » Jean Jaurès

Accueil > Archives > National > Economie – Social > Moins de charges = plus de compétitivité : c’est archi-faux ! La preuve par (...)

Moins de charges = plus de compétitivité : c’est archi-faux ! La preuve par les chiffres

vendredi 8 avril 2011 , 398 : visites , par LDA

Les chiffres parlent d’eux-mêmes et sont éloquents. Dire que les charges sociales « plomberaient » les entreprises est un mensonge éhonté.

Les chiffres issus des comptes de la Nation le démontrent  : ce ne sont pas les charges (en fait les cotisations sociales patronales) qui empêchent les entreprises d’investir mais les intérêts payés aux banques et la rétribution des actionnaires. Le problème n’est donc pas le « coût du travail », mais le « coût de la finance ».

Dans les sociétés non-financières ( autres que banques et assurances ), la part des intérêts et des dividendes dans les richesses créées a augmenté de 14% en 17 ans alors que la part des cotisations patronales a baissé de plus d’un point sur la même période. C’est la traduction des politiques d’aides massives aux entreprises, et surtout sans contrôle, ( 30 milliards ) au nom de l’emploi.

Tout en en bénéficiant, les patrons ont été chiches en créat ions d’emplois quand il n’ont pas purement et simplement continué à les détruire, en particulier par le biais des délocalisations dont notre département souffre tant.

La Banque d e France a constaté et chiffré ces effets pervers. Les délocalisations se sont accélérées : 80% des bénéfices nets des sociétés du CAC40 sont réal isés hors de notre pays. Les investissements français directs à l’étranger ne cessent de croître et le déficit commercial de la France de se creuser : 53 milliards d’euros à fin 2010, alors que la balance commerciale du pays était excédentaire de 23,8 milliards d’euros en 1997. C’est le résultat direct des « importations » de marchandises et de produits dont la fabriquation à été délocalisée.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1124

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|