L’affirmation de la paix est le plus grand des combats. » Jean Jaurès

Accueil > Archives > International > CESSEZ-LE-FEU IMMÉDIAT !

CESSEZ-LE-FEU IMMÉDIAT !

jeudi 10 août 2006 , 1843 : visites , par LDA

L’offensive israélienne au Liban a déjà fait selon le gouvernement libanais, plus de 1000 morts et plus de 3.000 blessés dont un tiers d’enfants de moins de douze ans. Près d’un quart de la population est déplacée. On ne compte plus les destructions d’infrastructures, d’habitations et d’équipements vitaux pour les Libanais. Le Parti communiste français exprime une nouvelle fois sa profonde émotion et sa condamnation de ces actes meurtriers.

En ce qui concerne les initiatives diplomatiques en cours, force est de constater qu’après des atermoiements injustifiables des Etats-Unis, ceux-ci s’apprêtent à déposer avec la France, devant le Conseil de Sécurité de l’O.N.U. un projet de résolution qui ne répond pas aux exigences de la situation. Le Liban, légitimement, l’a rejeté et appelle les pays arabes à faire de-même. En effet, sans un retrait des troupes israéliennes, sur lequel le projet de résolution est muet, les affrontements et l’escalade risquent de se poursuivre.

Le peuple libanais qui a déjà connu plus de 17 ans de guerre et qui au prix d’efforts considérables de reconstruction pouvait enfin espérer de l’avenir, se trouve aujourd’hui ramené aux pires moments de son histoire récente. Il a besoin en urgence de la solidarité matérielle, politique et humanitaire de tous les pays et les peuples épris de paix. La France qui s’y engage et l’Union européenne ont tout particulièrement le devoir d’être au premier rang de cet effort indispensable. Le Parti communiste, comme l’a fait en son nom Marie-George Buffet il y a 10 jours, ses représentants en mission d’information et de solidarité à Beyrouth ces derniers jours (le député Jean Claude Lefort et Serge Guichard), exige un cessez-le feu immédiat et sans condition.

Le désarmement du Hezbollah pour être effectif passe par un dialogue inter-libanais. C’est ce que proposent la quasi-totalité des forces politiques du Liban ainsi que son gouvernement. Le Liban, pays souverain exige justement le respect de sa souveraineté.

Le Parti communiste appelle donc les autorités françaises et de l’Union européenne à agir avec force pour : limposer l’arrêt immédiat des bombardements et des occupations israéliennes au Liban et en Palestine. L’arrêt de tirs de roquettes du Hezbollah et du Hamas. leffectuer un échange de prisonniers. Toutes les personnes - soldats israéliens, élus et ministres palestiniens - détenues dans le cadre de cette crise doivent être libérées sans conditions.

- garantir le respect absolu des conventions de Genève et du droit humanitaire. La sécurité des missions humanitaires et des secours d’urgence doit être garantie.
- exiger le retrait des troupes israéliennes de Gaza et du Liban. Une force internationale sous l’égide de l’ONU devra être chargée de faire respecter le cessez-le-feu et garantir la sécurité du Liban, d’Israël et de la Palestine.

Au-delà du cessez-le-feu immédiat, il est urgent de se mobiliser pour réunir les conditions d’une paix durable au Proche-Orient. Le défi posé à la communauté internationale est considérable. La France et ses partenaires européens doivent être à la hauteur et faire preuve d’initiatives. Une conférence internationale, dans le cadre de l’ONU, doit être convoquée pour obtenir et garantir des avancées décisives :
- La mise en oeuvre d’un nouveau processus de règlement politique du conflit israélo-palestinien. Pour cela, il faut tout de suite rétablir les financements internationaux de l’autorité palestinienne. L’objectif est d’aller vers un règlement global comprenant la création d’un Etat Palestinien dans les frontières de 1967, la sécurité pour tous, la libération de tous les prisonniers palestiniens et libanais en Israël.
- La garantie d’une pleine souveraineté libanaise où seul un Etat démocratique et non confessionnel puisse disposer de la force armée. Seul un accord politique par consensus inter-libanais doit permettre l’obtenir le désarmement du Hezbollah
- La définition dans le cadre de l’ONU des conditions régionales de la sécurité et d’un désarmement multilatéral, notamment nucléaire, impliquant tous les pays concernés y compris l’Iran et Israël

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N881

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|