Vous êtes communiste et pourtant vous utilisez Facebook ?
- Vous êtes bien éditorialiste au Figaro et pourtant vous vous soignez grâce à la Sécu.” Ian Brossat répondant à un journaliste du Figaro

L'Humeur
  • L’humeur
  • 12 août 2011
  • L’ENTERREMENT « Alexandre a conquis l’Inde. Lui seul ? Philippe d’Espagne a pleuré quand sa flotte a sombré. Personne d’autre n’a pleuré ? Frédéric II a remporté la Guerre de sept ans... ». Et mon quotidien local a continué la litanie : « Sarkozy va (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Ecoutez-voir
  • 12 août 2011
  • ...Effet d’annonce Mme Lucas, adjointe romillonne UMP à l’enfance, l’éducation et la jeunesse, conseillère régionale par repêchage, a eu droit la (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2011 > Aout > N1142 > Ecoutez-voir

Ecoutez-voir

vendredi 12 août 2011 , 141 : visites

- ...Effet d’annonce

Mme Lucas, adjointe romillonne UMP à l’enfance, l’éducation et la jeunesse, conseillère régionale par repêchage, a eu droit la semaine dernière à une demi-page dans la presse locale.

Il n’en fallait pas moins eu égard à l’annonce faite par Marie-Thé : la ville met en place un service de baby-sitting.

C’est du moins titré ainsi. Le lecteur zappeur, pour peu qu’il ait voté à droite, en a pété d’aise. On y évoque les parents en désarroi pour cause de sortie remise à la Saint-Glinglin, faute à la belle-mère qui fait sa mijorée pour garder le mioche. Ma grand-mère me disait souvent : « c’est vrai puisque c’est marqué dans le journal ! ». Depuis cette époque, je lis les journaux. Elle croyait aussi que c’étaient les spoutniks qui détraquaient le temps. Je crois que depuis deux mois, les spoutniks se sont souvent donné rendez-vous au-dessus de nos têtes. Bref, j’ai lu. En fait, il s’agit d’une simple mise en relation entre jeunes en quête de pécule et parents noctambules. La Ville n’est pas l’employeur, n’effectue aucune sélection et fait remplir un formulaire la dégageant de toute responsabilité.

En gros, la Ville ne fait rien de plus qu’auparavant sauf de mettre en relation des gens qui n’en ont pas assez
- de relations - pour faire garder le p’tiot pendant qu’ils iront guincher. En revanche, la Ville vient de licencier deux assistantes maternelles à la crèche municipale. On n’en a pas fait une demi-page dans le journal.

LE CAPITAINE TRICASSE

- ....Les raisons de la colère

Les émeutes actuelles dans les grandes villes anglaises ne sont pas le fait de seuls « sauvageons » ou de « racailles ». Comme en France, la “Perfide Albion” fait payer la note de la crise aux classes populaires. La travailliste Diane Abbott a fait scandale, y compris parmi les siens, en faisant le lien avec l’austérité. « Ajoutés à d’autres coupes affectant les emplois et les services publics, il est difficile de voir comment des quartiers comme Tottenham pourraient être bientôt moins inflammables » a-t-elle déclaré. “Dans les yeux des gens il y a l’échec ; et dans les yeux de ceux qui ont faim, il y a une colère qui grandit. Dans les âmes des gens, les raisins de la colère se remplissent et s’alourdissent, s’alourdissent pour les vendanges.” John Steinbeck - Les raisins de la colère (1939).

POLICETTE

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1142

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|