“Qui dit société, dit rapports fondés sur la communauté des intérêts. C’est la solidarité, « l’aidons-nous les uns les autres »,qui se substitue à l’antagonisme… ” JULES GUESDE

Accueil > Archives > National > Services publics – Promotions et développement > NON A LA PRIVATISATION DE GAZ DE FRANCE NON A L’ENVOLÉE DES PRIX DU GAZ OUI A (...)

NON A LA PRIVATISATION DE GAZ DE FRANCE NON A L’ENVOLÉE DES PRIX DU GAZ OUI A UN GRAND SERVICE PUBLIC DE L’ÉNERGIE

vendredi 25 août 2006 , 2261 : visites , par LDA

***** SIGNEZ LA PÉTITION ***** NON A LA PRIVATISATION DE GAZ DE FRANCE NON A L’ENVOLÉE DES PRIX DU GAZ OUI A UN GRAND SERVICE PUBLIC DE L’ÉNERGIE

En septembre, l’Assemblée nationale examinera le projet de loi de privatisation de Gaz de France. C’est une nouvelle tentative du gouvernement, après le CPE, de passer en force, au mépris de l’intérêt général, des droits des salariés et des usagers. Derrière le choix de la privatisation de GDF, c’est bien de la marchandisation de l’énergie et de la recherche de profits maximum pour les actionnaires qu’il s’agit, avec des conséquences néfastes et dangereuses : eLe prix du gaz a déjà augmenté de plus de 30% en 18 mois eDe nouvelle hausses sont prévisibles, comme au Danemark (+ 91 ,5% ) et au Royaune-Uni ( + 80,7% ) où les usagers paient le prix de la déréglementation et de la libéralisation.
- La remise en cause de l’égalité des tarifs et du droit à l’énergie
- La fin de la maîtrise publique sur ce secteur industriel stratégique au seul profit de logiques financières.

OUI A UNE MAÎTRISE PUBLIQUE ET SOCIALE DE L’ÉNERGIE

Les députés communistes et républicains sont déterminés, en s’appuyant sur votre mobilisation et votre action, à faire échec à ce projet de loi. Ils demandent l’ouverture d’un grand débat national et l’organisation d’un référendum. Soutenez leur appel et agissez à leurs cotés pour, tous ensemble :
- Faire reculer le gouvernement et obtenir le retrait du texte ;
- Défendre un service public rénové, démocratisé et de qualité par le rapprochement des opérateurs historiques, GDF et EDF, redevenus à 100% publics ;
- Garantir le droit de chacun à accéder à l’énergie, à partir de moyens de production sûrs et moins polluants, à un prix égal pour tous et donner un coup d’arrêt à l’envolée des prix ;
- Préserver l’avenir de Suez par l’intervention d’acteurs publics dans le capital du groupe ;
- Assurer la sécurité de l’approvisionnement et l’indépendance énergétique du pays, dans le cadre d’une réelle coopération européenne, en rupture avec la logique actuelle de libéralisation

M. Mme .............................................................................. Soutient l’action des députés(ées) communistes et républicains et demande au gouvernement de remettre le projet de loi de libéralisation du secteur de l’énergie et de privatisation de Gaz de France. Adresse ..............................................................................

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N883

A retourner au Groupe des députés communistes et républicains, Assemblée Nationale - 126, rue de l’Université - 75355 PARIS 07 SP, ou par mail : groupe.cr@assemblee-nationale.fr ou à un militant ou élu communiste de votre connaissance.

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|