“Je sais le pouvoir que possède chaque président pour prendre la tête des grandes causes populaires et c’est ce que je ferai.” Dilma Roussef (Présidente du Brésil)

Ecoutez-voir
  • La nausée : Quand la police de Baroin s’attaquent aux pauvres !
  • 12 octobre 2011,
    par FLORENT BALLANFAT
  • (La police municipale Troyenne sait faire preuve de zèle lorsqu’il s’agit de s’attaquer à ceux qui dérangent Monsieur le Maire. Les communistes sont (...))
  • Lire la suite
Accueil du site > La dépêche voit rouge > Les 3000 romillons signataires de la pétition traités de menteurs (...)

Les 3000 romillons signataires de la pétition traités de menteurs !

lundi 7 novembre 2011 , 169 : visites , par JPC

Thierry Reverchon, le promoteur du pôle ludique de l’aérodrome, persiste et signe. Après avoir traité, lors d’une réunion – interdite au public – la semaine dernière, le conseiller général Joë Triché de « menteur », il réitère dans une interview publiée dans la presse locale ce lundi 7 novembre.

M. Reverchon ne fait « pas de politique », il est « dans l’investissement et la création d’emplois » ; il aime « les gens formidables », « les vrais personnages ». Traduction : il fait du fric et aime les gens qui sont d’accord avec cette logique. Malheureusement pour lui, les 3 000 personnes qui ont signé la pétition du collectif de défense de l’Eden ne sont pas d’accord avec son projet de multiplexe. Ils ont tenu à le lui faire savoir et Joë Triché, invité au titre de son mandat d’élu communautaire à la réunion, s’est fait leur porte-parole.

De quel droit M. Reverchon peut-il se prévaloir pour traiter à deux reprises un conseiller général élu à 62%, un membre de l’opposition au Conseil municipal, de « menteur » ? Parce qu’il pose des questions embarrassantes, met à nu des zones d’ombres dans l’historique de ce dossier ? Parce qu’il s’efforce de défendre les intérêts de notre ville et de ses habitants, qui sont évidemment le cadet des soucis de M. Reverchon ?

Si M. Reverchon est si sûr de lui, pourquoi n’être pas intervenu pour que la réunion à laquelle il a participé soit ouverte au public ; pourquoi n’avoir pas pesé en ce sens auprès du président de la Communauté de communes ? Cela aurait permis la transparence et le débat. La démocratie y aurait gagné.

Par cette insulte, M. Reverchon se range de lui-même dans le camp de ses amis. Joë Triché, les élus et les militants communistes ont choisi le leur. Cela n’en fait pas pour autant des menteurs !

Fethi CHEIKH, secrétaire de la section de Romilly du PCF

Répondre à cet article pour débattre, pas de promo de sites web commerciaux, merci

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|