S’attaquer au réchauffement climatique, c’est d’abord s’attaquer aux 100 multinationales qui sont à l’origine de 70% des émissions de gaz à effet de serre.” Ian Brossat

L'Humeur
  • L’homme cet immortel
  • 24 novembre 2011,
    par Jean Lefevre
  • Les espèces naissent et meurent, nous raconte une émission sur France-inter. Leur durée de vie dépend de nombreux facteurs et pour ce qui concerne notre époque, l’homme n’est pas un facteur encourageant. Son développement, sa hargne à tout bouffer, (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Délinquance
  • 24 novembre 2011,
    par Jean Lefevre
  • La délinquance est en baisse à Romilly sur Seine. On le doit à nos vaillants gendarmes. bravo. bravo. On sait que les chiffres donnés par les (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • MISE EN BIÈRE... DE LA BIBLIOTHÈQUE DE LA MAISON DE L’ENFANCE DE ROMILLY
  • jeudi 24 novembre 2011
  • Décidément, les enfants sont dans le collimateur de la droite romillonne. Après avoir tenté, l’année dernière de supprimer la gratuité des études (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2011 > Novembre > N1157 > Elections au parlement Espagnol

Elections au parlement Espagnol

La gauche unie gagne neuf députés

jeudi 24 novembre 2011 , 268 : visites , par LDA

« La victoire de la droite espagnole qui a remporté une majorité absolue historique au Parlement, est une mauvaise nouvelle pour l’Espagne et pour l’Europe » a déclaré Pierre Laurent au nom du PCF.

Réaction du secrétaire national du PCF : « Mariano Rojoy, leader du Parti populaire et prochain premier ministre, parle de “faire la guerre à la crise”. En réalité, les classes populaires, les jeunes abandonnés par le PSOE qui obtient son plus mauvais score depuis le retour de la démocratie, vont être les victimes de cette politique. Voilà le résultat quand la gauche n’est plus la gauche. Quand elle mène des politiques de casse sociale et de soumission aux marchés financiers.

Quand elle s’aligne sur Merkel et Sarkozy. Si ces résultats sont évidemment très inquiétants, je tiens à féliciter le Parti communiste d’Espagne, Izquierda Unida et EUIA (Gauche unie et alternative de Catalogne) pour leur très bon score. Une augmentation de 700 000 voix et de 9 députés par rapport à 2008, c’est une magnifique progression lorsque l’on connaît le poids du bipartisme et la règle électorale injuste qui perdurent en Espagne. Le rôle d’ Izquierda Unida auprès des populations et leurs combats sont reconnus. Leur dialogue avec le mouvement des Indignés et au côté des luttes pour l’éducation dans les dernières semaines, a, je crois, porté ses fruits. Pour tous les partenaires européens du PGE, pour les européens qui luttent, pour les Grecs et les Français qui, en 2012, vont eux aussi être confrontés à d’importantes échéances électorales, la progression d’une gauche unie autour de propositions de transformation en Espagne est un formidable espoir.

Face à la droite, je suis convaincu qu’avec ses onze députés, la Gauche unie jouera un rôle important dans les mois à venir, pour aider les citoyens dans la confrontation avec les marchés financiers, avec ses positions clairement contre l’austérité et pour un modèle de développement alternatif ».


La victoire de la droite espagnole est le “le résultat quand la gauche n’est plus la gauche”.


P.-S.

La dépêche de l’Aube N1157

1 Message

  • Elections au parlement Espagnol 28 novembre 2011 15:26, par ANONYME

    - La leçon espagnole est sévère mais je ne suis pas sûr qu’elle sera entendue.
    - C’est la pensée qui guide l’action. C’est pour l’avoir oublié que la droite est revenue plus forte que jamais en Espagne. La revendication pour la revendication, si nécessaire qu’elle soit n’est pas une philosophie et elle a ses limites (une hirondelle ne fait pas le printemps). Rien ne changera jamais valablement et durablement ni en Espagne ni en France, tant que la majeure partie de la population ne s’emparera pas d’une idée-force au sens philosophique et psychologique du terme. Ce dont apparemment les dirigeants politiques qui se disent de gauche s’en foutent comme de leur première culotte, plus préoccupés qu’ils sont par leur réélection que par l’émancipation du peuple et par la culture d’un tissu social.

    repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|