“Il n’y a qu’un moyen d’abolir la guerre entre les peuples, c’est abolir la guerre économique.” Jean Jaurès

L'Humeur
  • Sueurs froides
  • 12 avril 2012,
    par Guy Cure
  • (« Un spectre hante l’Europe ».Les augures, les devins et les traders qui annonçaient la désuétude du marxisme et la fin de la lutte de classes ont des frissons. Les peuples votent majoritairement contre l’europe financière, ils manifestent par (...))
  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • COMEDIENS SOUTENEURS
  • 12 avril 2012,
    par Malicette
  • (Dans l ‘Aube, vingt maires au minimum ont accordé leur parrainage à Le Pen. ça fait beaucoup et ça montre quelle farce a été jouée par la blonde aux (...))
  • Lire la suite
Accueil du site > L’hebdo > 2012 > 04 Avril > N1177 > Qui arrive au front de gauche n’est pas porté par le hasard.

Qui arrive au front de gauche n’est pas porté par le hasard.

jeudi 12 avril 2012 , 218 : visites

Nos chemins sont multiples comme nos expériences. Car la gauche par essence est diverse : c’est bien pour cela qu’il faut la rassembler !
Voici quatre mois que je milite à vos cotés et s’il y a une raison c’est l’écologie. La raison de l’écologie et non la religion ! Oui, car l’écologie est avant tout une science, celle-ci a pour objet l’étude des écosystèmes. Nous avons un seul environnement viable, commun à tous, c’est donc notre bien commun. Aussi devons-nous, collectivement assurer sa protection.Voilà le raisonnement par lequel je rejoins notre radicalité commune. Radicalité concrète et elle ne peut-être autrement, elle s’impose à tous. Elle repose sur des constats raisonnés et argumentés, pas sur une vérité révélée. L’idéologie écologiste n’a pas d’avenir sinon tragique, car elle nie la volonté d’émancipation des hommes qui toujours fût leur raison d’agir. Contre cette idéologie parfaitement compatible avec un capitalisme fascisant repeint en vert ; nous devons opposer la vision universelle d’un nouvel horizon pour l’humanité. Relevons ce défi à la connaissance de notre temps, ouvrons un chemin de découvertes pour la conquête de notre propre avenir commun, non parce que c’est facile mais bien parce que c’est difficile !

PAR ALAIN MOUSTIER

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1177

1 Message

  • ecologie ne veut rien dire si on ne parle pas ecologie joly fait de la politique mis aune proposition sur les sujets importants qui a dit que les entreprises payaient une amende pour avoir le droit de polluer......personne et ce faux cul d hollande ne parle pas d’ecologie il n’y connait rien bien qu4ena il est mois fort q’un patron de petite pme’10salariees) un sel connait les problemes c(est nicolas hulot) il devraitministre de l’ecologie avec pour president mr sarkosy mamere jolly in competents

    Répondre à ce message

Répondre à cet article pour débattre, pas de promo de sites web commerciaux, merci

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|