“Aujourd’hui, quand vous vivez dans une famille ouvrière, vous avez peur que vos enfants tombent dans la misère. Pourquoi ? Parce que la politique actuelle contribue à accumuler des richesses.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • PARCOURIR, ELIMINER
  • 1er juin 2018
  • Les lycéens de terminale et leurs parents découvrent la réalité de Parcoursup. Les incohérences, les injustices, les refus généralisés sont légion. On apprend qu’il vaut mieux sortir du lycée Henri IV que du lycée Le Corbusier et qu’il vaut mieux avoir (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 1er juin 2018
  • Nos camarades troyens n’avaient pleuré ni la colle ni l’huile de coude pour annoncer la venue du député communiste Alain Bruneel à Brienne et à (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > JUIN 2018 > N°1497 > CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE

gauche pâte d’amande

vendredi 1er juin 2018 , 46 : visites

Nos camarades troyens n’avaient pleuré ni la colle ni l’huile de coude pour annoncer la venue du député communiste Alain Bruneel à Brienne et à Troyes, dans le cadre du Tour de France des hôpitaux. Quelle ne fut pas leur colère de découvrir, placardé sur les affiches du PCF, l’espèce de ver grassouillet et marronâtre, surgi, l’an passé, d’élucubrations absconses puisant l’inspiration au pied de la 21ème lettre de l’alphabet grec : phi (φ). En quoi la venue d’un élu communiste dans l’Aube pouvait-elle heurter les «  phifistes » ? “Couvrez ces affiches que nous ne saurions voir”, ont moliérisé des tartuffes. Le cas n’est pas unique et l’hystérie communistophobe, comme le moustique-tigre, sévit dans presque tout le pays. Avant, c’était la droite et son extrême. La FI, avec ce collage imbécile, adopte de singulières méthodes. Depuis 1920, époque à laquelle les oiseaux de mauvais augure de la droite et de la « vieille maison  » socialiste voyaient mort-né le Parti, et les 30 dernières années, où ont périodiquement été placardés des avis de décès, le Parti communiste poursuit sa route. Où donc étaient-ils, il y a encore peu, les nouveaux pontifes de cette gauche sous anabolisants ? Gauche pâte d’amande plutôt : l’aspect appâte, le contenu empâte ; il embourgeoise. L’adversaire de classe n’est-il pas encore suffisamment puissant pour que cessent les singeries qui ne font que le renforcer ? La gauche aujourd’hui a besoin de force. Pas de prédicateurs bornés et d’ouailles prosélytes, voguant en eaux gaullo-mitterrandiennes, à vouloir faire prendre leurs vessies social-démocrates pour des lanternes révolutionnaires. La gauche aujourd’hui a besoin de toutes ses forces. Le PCF est l’une d’entre elles. Espérer la gommer en recouvrant ses affiches rélève d’une immaturité politique crasse. Au mieux.

LE CAPITAINE TRICASSE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|