“Un gouvernement injuste familiarise les esprits des sujets avec l’injustice et fait que peu à peu ils s’accoutument à la voir sans horreur.” Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach

L'Humeur
  • PARCOURIR, ELIMINER
  • 1er juin 2018
  • Les lycéens de terminale et leurs parents découvrent la réalité de Parcoursup. Les incohérences, les injustices, les refus généralisés sont légion. On apprend qu’il vaut mieux sortir du lycée Henri IV que du lycée Le Corbusier et qu’il vaut mieux avoir (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 1er juin 2018
  • Nos camarades troyens n’avaient pleuré ni la colle ni l’huile de coude pour annoncer la venue du député communiste Alain Bruneel à Brienne et à (...)

  • Lire la suite

Santé

un grand service public de santé, c’est possible !

vendredi 1er juin 2018 , 204 : visites , par LDA

Arpenter le terrain en allant à la rencontre des personnels de santé afin d’évaluer l’ampleur du problème et de rédiger une proposition de loi pour début 2019, tel était l’objet de la venue dans l’Aube du député PCF du Nord, Alain Bruneel.

Journée bien remplie, vendredi 25 mai, pour le député communiste du Nord, Alain Bruneel, qui était dans l’Aube pour rencontrer les personnels hospitaliers de l’établissement de santé mentale de Brienne-le-Château et de l’hôpital de Troyes. Ce déplacement s’inscrivait dans le « Tour de France des hôpitaux  », initié en début d’année par les parlementaires du PCF. On connaît la casse de la santé publique - et l’Aube n’y échappe pas -, organisée à coups de restrictions budgétaires successives, pour en offrir des pans entiers (les secteurs « rentables  », évidemment) au privé.

François Baroin ? Il était de tous les gouvernements...

Nombreuses discussions avec des personnels soignants, des médecins urgentistes... qui ont fait part de leurs points de vue sur la situation de l’hôpital public et écouté les propositions du Parti communiste Français. Mais il y a aussi la souffrance au travail : « Nous devons entendre cette souffrance [...] liée au manque de personnel et au manque de moyens. On en arrive à voir le personnel revenir sur ses jours de congés pour assurer le service. Tous ceux que j’ai rencontrés ont fini par me dire qu’ils faisaient un métier qui n’était pas celui qu’on leur avait appris. Il y a une grosse souffrance, la plaie est profonde », a expliqué Alain Bruneel, qui a aussi rencontré le Dr Valéry Flipon, de l’Association des médecins urgentistes de France. Et François Baroin ? «  Il a bien aidé à la mise en place des diverses politiques qui ont mené l’hôpital où il est aujourd’hui. Il était de tous les gouvernements qui ont voté les réformes successives de la santé », a rappelé l’élu communiste. Pour lui, la rigueur budgétaire est de l’esbroufe : «  L’argent, il faut aller le chercher où il est. Il faut arrêter de dire qu’on n’en a pas ». Et d’évoquer les 25 milliards de fraude aux cotisations sociales des entreprises. Une réunion publique bien suivie a clôturé cette journée d’initiatives politiques. Mais on n’en restera pas là. Une proposition de loi sera déposée début 2019 par les élus PCF.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|