“Priver un individu de ses droits fondamentaux, c’est d’abord le priver de la capacité du politique.” Hannah Arendtquet

L'Humeur
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 22 février 2019
  • Blanquer nous ressort l’argument de la confiance. Il a de glorieux prédécesseurs : Jésus et Jean-Paul II entre autres. Je connais un établissement d’enseignement pour lequel le rectorat prévoit une augmentation de l’effectif d’élèves de 5% et une (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > Février 2019 > La dépêche N°1535 > Romilly-sur-Seine - AFPA

Romilly-sur-Seine - AFPA

“qu’ils ne comptent pas sur notre découragement !”

vendredi 22 février 2019 , 345 : visites , par LDA

Lors du rassemblement du 16 février à l’appel de la CGT, pour s’opposer à la fermeture du centre AFPA de Romilly, Pierre Mathieu est intervenu pour dénoncer “l’inertie des élus de la majorité gouvernementale et de la droite locale LR”. Extraits.

« [...] Les élus communistes et partenaires sont depuis la première heure aux côtés des personnels de l’AFPA et de tous ceux qui sont concernés par le sujet. À notre place, nous agissons pour la mise en place d’un autre scénario que celui de la casse organisée. Nous avons saisi l’occasion du premier conseil municipal qui s’est présenté pour faire adopter un voeu par l’assemblée communale. Alors que le maire et sa majorité entendaient simplement se borner à condamner la fermeture du centre, nous avons bataillé, et obtenu, que le voeu exige du préfet de Région et du président du Conseil Régional qu’ils réunissent dans les meilleurs délais une table ronde avec toutes les parties concernées pour étudier toutes les solutions permettant d’assurer un avenir au centre de Romilly-sur-Seine. Cela, c’était le 8 décembre 2018.

[...] Depuis force est de constater que rien n’a été mis en oeuvre ! Pire, il n’a même pas été répondu à la demande de cette table ronde formulée officiellement par la CGT au plan régional le 31 octobre 2018. [...] Mais que fait sur cette question le député de notre circonscription, Gérard Menuel, et sa remplaçante Annie Rousseau ? Que font les autres parlementaires de l’Aube ? Que fait le conseiller régional Jacques Beaujean sur ce dossier ? [...] De fait, cela en dit long sur l’acceptation par ces élus du plan de casse du service public de l’AFPA, sinon comment expliquer ce silence complice et l’absence d’initiatives pour trouver une issue positive au devenir du centre romillon ? S’ils voulaient jouer la montre, spéculer sur notre découragement, ils ne s’y prendraient pas autrement. Et bien qu’ils ne comptent pas là-dessus ! [...] »

Éric Vuillemin : c’est la faute à Pôle Emploi !

Des emplois à tire-larigot non pourvus, des entreprises qui en viendraient « même à renoncer à certaines commandes », tempête le maire de Romilly, Éric Vuillemin. À cause de qui ? De l’agence Pôle Emploi pardi ! qui, selon lui, n’est plus adaptée « aux besoins et à la situation actuelle [...]. Qu’on nous donne l’argent attribué à Pôle Emploi et vous verrez le résultat ». Ben justement, on a vu, on voit... Pas grand chose sur la courbe haussière du chômage local !

Les romillons se rappellent en particulier les centaines d’emplois qu’il avait "sous le coude" avant son premier mandat. Le second est bien entamé... et le chômage a explosé ! Il semblerait aussi que les "500 emplois" en capilotade seraient surtout des emplois à salaires plancher - et même sous-sol -, les employeurs tenant serrés les cordons de bourses.
Une “Vuilleminade” dont on ne pourra, en outre, s’empêcher de mesurer l’impesanteur en se souvenant des centaines d’emplois cheminots qu’il a benoîtement laisser filer, des fermetures d’agences de services publics (EDF, La Poste...) où il regardait ailleurs, et des semelles de plomb qui, semble-t-il, l’empêchent aujourd’hui de se bouger pour empêcher la fermeture de l’AFPA et de faire autre chose que le moulin à paroles.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|