“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > LE MARTYROLOGUE AUBOIS

LE MARTYROLOGUE AUBOIS

vendredi 16 mai 2008 , 1880 : visites , par Jean Lefevre

Liste des villages aubois ayant subi les exactions ennemies.

Les résistants ou soldats morts au combat ne sont pas comptés ici.

- CRENEY : Lieu de supplice où 53 jeunes héros furent fusillés par des Allemands et des Français engagés dans les Waffen SS.

- BUCHÈRES : commune martyre où les nazis massacrèrent sans autre raison que la politique de la terre brûlée. Faut-il rappeler que dans leur fuite de Troyes à Mussy-sur-seine, les nazis tuèrent non seulement les 62 habitants de Buchères (et les 4 de Bréviandes) mais en tout 420 personnes. L’argument du résistant ayant provoqué la réaction allemande est bien pratique pour exonérer certains de leur " souplesse " politique et même de leur collaboration qui les amena après guerre à charger les Résistants de tous les maux.

- CLAIRVAUX : A la prison de Clairvaux 20 otages furent fusillés, en général des communistes résistants dont Maurice Romagon qui préféra être fusillé à la place d’un jeune le 7 mars 1942 (Anecdote rapportée par Pierre Brison à St Julien).

- TROYES : 85 personnes furent tuées par les Allemands entre 1940 et 1944. Certains furent condamnés à mort comme otages ou pour faits de résistance tels Edouard Boisgegrain, René Pellerin d’Aix, Jules Ferrouille et Yvon Debure de St André, Charles Masson de Romilly MONTGUEUX : 19 résistants y furent fusillés le 10 février et le 8 juin 44.

- PRÉCY-SAINT-MARTIN, 13 personnes massacrées, pillages et atrocités commises par les nazis en fuite.
- LÉVIGNY : 2 résistants FFI pendus
- SAINT-BENOIT sur Seine : 4 otages fusillés.
- MONTREUIL-sur-BARSE : L’Afrika-Korps fusille 13 otages et pille les maisons.
- MESNIL-SAINT-PERE : Même régiment, mêmes atrocités, 24 otages sont fusillés. BAR-sur-SEINE : Viols, pillages et assassinat de 10 personnes.
- CHAUFFOUR-les-BAILLY : 5 personnes torturées et fusillées.
- BOURGUIGNONS : 2 personnes fusillées.
- À Courtenot, Chappes, Villemoyenne, Vaudes 7 personnes abattues dont le maire de Villemoyenne
- SAINTE-SAVINE : 5 personnes fusillées dont les époux Righetti et le jeune Daniel Ormancey.

- À La Chapelle-Saint-Luc, Méry -sur- Seine, Villenauxe (qui aurait dû fêter la capitulation allemande et non l’armistice) , La Saulsotte, Radonvilliers, Morvilliers, Soulaines, Bligny, Fouchères, Magnicourt, Rilly Ste Syre ou Monpothier encore 23 victimes de la politique de la terre brûlée.

- MUSSY-SUR-SEINE : lieu d’un maquis héroïque, connut la répression allemande avec rassemblements des habitants, tortures, déportations et massacres de 15 personnes le 2 août.

- ESSOYES : le même jour, même scénario avec 11 personnes abattues.
- VITRY LE CROISÉ : 2 personnes fusillées.
- LA-RIVIÈRE-DE-CORPS : 9 personnes fusillées.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N973

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|