“ Le capitalisme se fout de l’avenir de l’humanité. Il ne contient pas d’idée du monde, pas de morale. ” Robert Guédiguian

Accueil > Archives > Aube > Poursuivre le travail entrepris

Spécial Anniversaire N° 1000

Poursuivre le travail entrepris

vendredi 21 novembre 2008 , 1187 : visites , par JPC

Les communistes aubois sont très attachés à leur journal. C’est avec une certaine fierté qu’ils continuent le travail entrepris par plusieurs générations de militants depuis 1920 pour que vive La Dépêche de l’Aube. Avec La Dépêche de L’Aube recto/verso et la quatre pages mensuelle ce sont plusieurs milliers de personnes qui reçoivent chaque semaine par la poste ou par la distribution militante une information qui tranche radicalement avec le cadre mediatico politique dans lequel on veut cloitrer la population. Que toutes celles et ceux qui ont contribué à faire vivre notre journal à travers la décennie et ceux qui aujourd’hui encore s’y attèlent en soient remerciés. Leur engagement n’est pas vain. Notre journal participe avec les moyens qui sont les siens à mener la bataille des idées afin que s’ouvre le chemin d’une société libérée de la dictature du capitalisme financiarisé.

On voit aujourd’hui avec la crise que nous vivons combien ce combat est indispensable pour l’avenir même de l’humanité. Je sais aussi qu’à travers nos écrits parfois acerbes, nous nous faisons les porte-paroles de ceux qui n’ont plus la force de crier la colère de la vie qu’ils endurent. En tournant les pages de La Dépêche de l’Aube, nous passons en revue l’histoire sociale et politique du département de l’Aube. Les colonnes de La Dépêche de l’Aube ont figé pour toujours des visages anonymes d’hommes et de femmes en lutte pour défendre leur emploi, leurs conditions de travail, leur salaire. On y retrouve le temps où le monde du travail pouvait s’appuyer sur un parti communiste puissant.

La situation d’aujourd’hui me fait penser à une phrase devenue célèbre d’Yvon Gattaz, alors président du patronat français (CNPF) qui disait : On ne fait pas la même politique si le parti communiste est à 20% ou si il est à 10%. On comprend mieux maintenant la justesse de ces propos. Les communistes bien sûr ne souhaitent pas en rester à ce constat. Fièrs de leur histoire, ils vous ouvrent les archives de La Dépêche de l’Aube à l’occasion d’une belle exposition d’originaux du journal qui sera visible au siège de la fédération à partir du 26 novembre. Tourné vers l’avenir ils travaillent aux projets et au rassemblement politiques avec toutes celles et ceux qui ne se résignent pas à la politique du pouvoir de droite en place

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1000

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|